Capsules vidéo

Vous retrouverez ici des capsules vidéo présentant des interventions de membres de la Chaire In.SITU effectuées dans différents événements à caractères scientifique et professionnel.

Capsule vidéo | L’accessibilité universelle en action : l’urbanisme québécois favorise t-il la mobilité dans le temps et l’espace des personnes en situation de handicap? | Florence Pauhliac Scherrer

Événement : Sommet mondial Destinations pour tous 2014
Date : 20 octobre 2014

Présentation effectuée dans la Session parallèle 3 – Villes accessibles # 1
Titre : L’accessibilité universelle en action: l’urbanisme québécois favorise t-il la mobilité dans le temps et l’espace des personnes en situation de handicap?

Intervention de Florence Paulhiac Scherrer, titulaire de la Chaire In.SITU

Descriptif de la recherche présentée

L’accessibilité universelle en action : l’urbanisme québécois favorise-t-il la mobilité dans le temps et l’espace des personnes en situation de handicap ? Florence Paulhiac Scherrer, Université du Québec à Montréal, Montréal, Canada (présentatrice) ; Benoît Frate, Université d’Ottawa, Ottawa, Canada

Contexte et objectifs de la recherche

Cette communication expose les premiers résultats d’une recherche (2014-2016), portant sur la prise en compte des enjeux d’accessibilité universelle dans les stratégies d’aménagement et d’urbanisme au Québec. La loi de 2005 assurant l’exercice du droit des personnes handicapées en vue de leur intégration impose aux municipalités de plus de 15000 habitants l’obligation de se doter de plans d’actions, visant la réduction des obstacles à l’intégration des personnes en situation de handicap, dans leur champ de compétences. Leurs responsabilités en matière d’urbanisme et de gestion des transports positionnent également les municipalités comme des acteurs clés de cette accessibilité universelle. Ainsi, nous interrogeons la portée des différents plans municipaux au regard d’une problématique spécifique, celle de la promotion d’une mobilité urbaine durable et équitable. Cette notion renvoie, pour son volet social, à la capacité des individus, quelle que soit leur situation (économique, physique, géographique etc.), à réaliser leur chaîne de déplacements quotidiens, dans le temps et dans l’espace, afin de satisfaire leurs besoins et réaliser leurs activités. Notre objectif est d’évaluer dans quelle mesure les actions promues améliorent cette chaîne de déplacements. Pour la communication, nous focaliserons notre attention sur quelques villes ayant une vocation touristique marquée.

Approche privilégiée et méthodologie

L’analyse des contenus des plans d’action en faveur de l’accessibilité universelle évalue les réponses politiques proposées, depuis 2005, au niveau municipal, face aux injonctions légales et aux enjeux socio-spatiaux de la mobilité. Après avoir recensé les caractéristiques générales des documents, nous analysons la notion d’accessibilité universelle mobilisée (dimensions juridique, sociale, spatiale). Les actions proposées sont ensuite évaluées selon leur portée et leur capacité à adapter l’environnement urbain tout au long de la chaîne de déplacements des individus en situation de handicap. Ces contenus seront confrontés à ceux des plans d’urbanisme et de transport. Enfin, nous dressons un inventaire des outils de suivi et d’évaluation des actions projetées ainsi qu’un bilan des réalisations effectives en matière d’accessibilité universelle au niveau municipal.

Résultats attendus

L’analyse révèle la nature souvent parcellaire des enjeux locaux en matière d’accessibilité universelle. Elle dresse également un bilan critique sur la nature et les limites des stratégies proposées dans les plans municipaux, révélant que la chaine de déplacement est souvent absente des stratégies. En conséquence, les politiques urbaines peinent à proposer des solutions intégrées favorables à l’accessibilité universelle.