Recherches

La thématique de l’intégration de stratégies d’aménagement et de transport

Plusieurs recherches menées depuis 2015 visent à analyser les cadres, les modalités et les instruments de l’action collective urbaine au prise avec des enjeux d’intégration de stratégies d’aménagement du territoire et de développement des transports. Ces recherches portent sur le contexte régional métropolitain montréalais mais aussi d’autres régions métropolitaines canadienne dans une perspective de regards croisés à développer pour enrichir la compréhension de l’action collective montréalaise.

Les TOD au Canada : évaluation d’un instrument de coordination urbanisme-transport (CRSH Savoir, 2015-2020)

Cette recherche mobilise plusieurs chercheurs de la Chaire In.SITU (F.Paulhiac Scherrer, chercheure principale, Emmanuel Brunet Jailly, Pierre Filion, Michel Gariépy, Mario Gauthier, Juliette Maulat, Franck Scherrer). Elle vise à analyser les modalités de réalisation concrète des stratégies de coordination urbanisme-transport, planifiées généralement à l’échelle des métropoles canadiennes.

Cette analyse porte sur des projets opérationnels locaux (infra métropolitains). Ainsi, nous avons choisi d’étudier des projets de types T.O.D. (transit oriented development), de plus en plus programmés dans les grandes villes canadiennes, pour réaliser la coordination urbanisme-transport. Cet objectif de coordination intersectorielle se décline ensuite en projets opérationnels locaux de type T.O.D. Ils proposent la formalisation de milieux de vie complets (mixtes et denses), développés aux nœuds stratégiques des réseaux de transports collectifs, dans l’optique d’offrir une réponse simultanée à des enjeux tant métropolitains que locaux. A l’échelle métropolitaine, ils offriraient une alternative à l’étalement urbain et à la dépendance automobile. A l’échelle locale, ils offriraient une stratégie de redéveloppement et de dynamisation des milieux de vie en proposant de nouveaux quartiers vivables et abordables.

Dans ce contexte, notre question de recherche est la suivante : comment les stratégies métropolitaines de coordination urbanisme-transport se concrétisent-elles effectivement au sein de projets locaux de type T.O.D. ? Nous développons ainsi une analyse comparée de plusieurs projets T.O.D., mis en œuvre au sein des 5 grandes métropoles canadiennes (de Calgary,  Montréal, Toronto, Ottawa-Gatineau et Vancouver). L’analyse est menée à partir d’une grille d’analyse qui définit les différentes composantes de l’instrument T.O.D. et décompose les projets opérationnels en trois phases distinctes : l’adoption, la production et l’intégration de cet instrument et identifie des variable d’analyse.

Notre objectif est de tirer des enseignements sur les modalités de coopération et de partenariat entre les acteurs aux différentes étapes du projet et leurs effets substantiels sur la coordination urbanisme-transport. Notre objectif est également de tirer des enseignements sur les instruments de différentes natures dont disposent les acteurs locaux pour mettre en œuvre les T.O.D. sur leur territoire.

Nous contribuons ainsi aux connaissances scientifiques, encore lacunaires, sur l’analyse processuelle des T.O.D., mais aussi à l’aide à la décision publique en direction des acteurs publics par des restitutions directes de résultats et des réflexions prospectives avec eux.

La thématique de la gestion de l’offre de stationnement

D’autres recherche, de type recherche-action ont quant à elles visé à documenter la question de la connaissance et de la gestion de l’offre de stationnement notamment dans le contexte de la région métropolitaine de Montréal. De telle recherche-action vise à approfondir des connaissances sur un domaine d’action publique particulier dans une perspective appliquée d’aide à la décision.

Pour une connaissance et une gestion renouvelée du stationnement. Propositions théoriques et méthodologiques

La recherche Pour une connaissance et une gestion renouvelée du stationnement. Proposition théoriques et méthodologiques (2015, achevée ; rapport disponible ici) propose d’explorer les instruments et les politiques de stationnement, ainsi que leurs impacts sur le choix des modes de transport et l’utilisation du sol. Sur le plan opérationnel, les politiques sont souvent limitées par l’absence de données, surtout concernant l’offre de stationnement. Pour remédier à ce problème, il faut développer des outils d’aide à la décision capables de bien définir l’offre de stationnement sur le territoire. Un deuxième objectif de cette recherche est d’explorer la possibilité de développer ce genre d’outil pour la région métropolitaine de Montréal. Le mandat de cette recherche est de réaliser une revue de littérature portant sur les concepts et les outils de gestion du stationnement et de proposer une démarche pour le développement de nouveaux outils d’aide à la décision appropriés pour la  gestion du stationnement dans la région métropolitaine de Montréal.

L’étude a été réalisée sous la supervision de Florence Paulhiac-Scherrer, professeure au département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM, Jean-Philippe Meloche, professeur à l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal et Catherine Morency, professeure au département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal. Les travaux de recherche ont été réalisés par Geneviève Boisjoly, doctorante en études urbaines à l’UQAM, Laurence Goulet-Beaudry, étudiante à la maîtrise en urbanisme à l’Université de Montréal et Philippe Fortin, étudiant à la maîtrise en génie civil de Polytechnique. Les travaux se sont déroulés de décembre 2014 à juin 2015. Les chercheurs ont bénéficié du support du Conseil régional de l’environnement de Montréal pour la coordination et la diffusion des travaux ainsi que du support financier et technique de la Direction de la santé publique de Montréal.  Le rapport final produit se divise en quatre sections. La première présente le cadre théorique de la problématique du stationnement. On y présente les composantes du marché du stationnement et leurs particularités. On y présente aussi le changement de paradigme dans la gestion du stationnement. La deuxième partie aborde les outils et instruments de politiques publiques du stationnement et met surtout l’emphase sur les outils réglementaires et d’aménagement du territoire, dont le partage de la voirie. La troisième section aborde quant à elle les outils financiers de gestion du stationnement, dont la tarification et l’imposition. La quatrième section aborde l’enjeu de la caractérisation de l’offre de stationnement. On y présente un projet de développement d’outils d’estimation de l’offre de stationnement.

Le stationnement dans la région métropolitaine de Montréal un outil incontournable pour la mobilité durable

La recherche portant sur Le stationnement dans la région métropolitaine de Montréal un outil incontournable pour la mobilité durable s’est achevée à l’automne 2016 (dépôt du rapport en novembre 2016). Ce second volet de recherche sur le stationnement, à la suite de la recherche précitée, est financé par le MTQ et coordonnée par le CRE Montréal. Il implique également F.Paulhiac et les chercheurs de Polytechnique et de l’Université de Montréal. La recherche propose de produire et de tester une méthode d’estimation de l’offre de stationnement ; elle propose également une analyse du rôle du stationnement dans les politiques d’aménagement urbain à caractère durable ; enfin elle propose une réflexion sur des scenario de tarification du stationnement ; Ces trois aspects donnent lieu d’une part à une réflexion théorique et méthodologique mais aussi à une application des méthodes d’estimation et de tarification dans 6 territoires au sein de la région métropolitaine de Montréal.

 

Autres recherches et études menées depuis 2015

Voici la liste de recherches et études menées par les chercheurs de la Chaire :

  • De la ville intelligente et durable à l’intelligence collective : coconstruction d’un agenda de recherche stratégique sur les espaces de coworking et les enjeux urbanistiques à Montréal. Financement : ESG UQAM, 10 000 $, du 1er février 2017 à novembre 2017. Chercheurs : Ananian, Priscilla (UQAM, chercheur principal), Paulhiac Florence, Lachapelle Ugo.
  • Approche critique du rôle de l’urbanisme dans la fabrique des “lieux de l’innovation”. Financement : CRSH Développement Savoir, 63 671 $, du 1er juin 2016 au 31 mai 2018. Chercheuse : Ananian, Priscilla (UQAM, responsable).
  • Réalisation d’un documentaire et d’une exposition sur l’histoire des transports en lien avec l’aménagement du territoire de la Nouvelle France au XX1è siècle à Montréal et à Boucherville, financements : MTQ, Corporation des fêtes de Boucherville, Forum URBA 2015 – Chercheurs : F.Paulhiac Scherrer (dir.), F. Junca Adenot, U. Lachapelle, D.Fougères, A.Fleurent (2015-2017) (en cours)
  • Recherche sur La participation publique, les modalités et la portée de l’évaluation environnementale dans le cadre du projet de REM, Florence Paulhiac Scherrer (2016-2017, en cours)
  • Recherche sur Les conditions et les modalités de promotion et de mise en œuvre de l’accessibilité universelle dans les municipalités du Québec, Paulhiac Scherrer ; François Racine (2016, 2017 en cours)
  • Recherche sur La prise en compte des populations vulnérables et des dimensions sociales de la mobilité dans les politiques des sociétés de transport, le cas de la STM (doctorat en cours de Johanna Scwach, direction : F.Paulhiac Scherrer)
  • Contrat de recherche « Accessibilité aux arrêts d’autobus : modification à l’environnement bâti facilitant l’accès aux arrêts d’autobus », subventionné par la Société de Transport de Laval, Québec, Canada. Ugo Lachapelle UQAM (chercheur principal) (en cours) ;
  • Enquête sur les façons d’habiter dans le Vieux-Montréal et les anciens faubourgs, dans le cadre d’un projet de recherche financé par le FRQSC et co-financée par la Société de développement commercial du Vieux-Montréal (SDCVM) (P.Ananian, UQAM, chercheure principale) (2015-2016) (en cours).
  • Etude sur les Contributions des tissus planifiés à la forme urbaine: l’évolution de la pratique du design urbain à Montréal de 1956 à 2015, (2015-2016, achevée) (François Racine, chercheur principale) ;
  • Contrat de recherche sur Projet de caractérisation et d’évaluation des projets piétonniers de l’an 1 (2015) du Programme d’implantation de rues piétonnes et partagées pour le compte de la Direction des transports, Ville de Montréal, Québec (2015) (M.-S. Cloutier, INRS, chercheure principale) ;
  • Contrat de recherche sur le Diagnostic de sécurité routière pour six villes du territoire, pour le compte de la Direction de la santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Québec (2015) (M.-S. Cloutier, INRS, chercheure principale).